Podcast | E14: La fois ou McDonald’s a été fraudé par « Oncle Jerry »

La fois ou McDonald’s a été fraudé par « Oncle Jerry »

Il arrive parfois que des gens malintentionnés trichent pour mettre la main sur un prix remis dans le cadre d’un concours. Dans cet épisode, je vous raconte la fois où Jerome P. Jacobson, surnommé « Oncle Jerry », a truqué le jeu Monopoly de McDonald’s.

Utilisez le lecteur ci-dessous pour écouter l’épisode dès maintenant ou cliquez sur un des boutons pour l’écouter sur la plateforme de votre choix!

Ces épisodes pourraient également vous intéresser :

Épisode 13 : Une guitare fait perdre 180 M$ à United Airlines
Épisode 12 : La fois où Coca-Cola a reçu 40 000 lettres de plaintes
Épisode 11 : La fois où Chrysler a largué Céline Dion
Épisode 10: La fois où Air Canada a détruit un fauteuil roulant
Voir tous les épisodes

Description de l’épisode

Il faut remonter jusqu’au début des années 1990 pour bien comprendre cette histoire rocambolesque.

Jerome P. Jacobson, un ancien policier connu sous le nom de « Oncle Jerry », agissait à l’époque comme directeur de la sécurité pour la firme Simon Marketing. Cette entreprise fabriquait notamment les pièces de jeu utilisées dans les concours de McDonald’s, comme les autocollants de la promotion Monopoly.

Ce concours offrait initialement la possibilité aux clients de la chaîne de restauration rapide de remporter divers prix, dont la valeur ne dépassait guère les quelques milliers de dollars. Mais en 1995, McDonald’s bonifia son concours en ajoutant des prix de grande valeur, dont un gros lot d’un million de dollars.

Le but du jeu consistait a accumuler des autocollants représentant des terrains et des chemins de fer du célèbre jeu Monopoly, lequel s’est vendu à plus de 275 millions d’exemplaires dans le monde depuis 1935. Évidemment, les autocollants qui permettaient de compléter une séquence associée à un prix de grande valeur étaient imprimés en édition limitée.

Le rôle de Jerome P. Jacobson

Jerome P. Jacobson devait s’assurer de la légitimité du concours. Il avait la responsabilité de transporter les autocollants les plus rares dans divers centres d’emballages et de les apposer manuellement sur des cartons de frites et des gobelets à soda. Ces derniers étaient ensuite envoyés incognito dans des restaurants McDonald’s de partout aux États-Unis.

Plusieurs mécanismes de sécurité avaient été mis en place afin d‘éliminer les risques de fraude. D’abord, Jerome P. Jacobson n’était jamais seul lors de ses déplacements. Il était sous la surveillance constante d’un auditeur indépendant. De plus, l’étui dans lequel étaient transportés les autocollants était muni d’un dispositif inviolable. Il était donc techniquement impossible de le refermer une fois ouvert.

Jerome P. Jacobson profite d’une erreur

Un jour, un fournisseur étranger de Simon Marketing envoya par erreur un colis contenant plusieurs de ces dispositifs à Jerome P. Jacobson. Ce dernier, qui gagnait à l’époque un salaire d’environ 70 000 $, y vit une belle occasion d’augmenter sa rémunération de façon significative. Il garda les scellés à l’insu de son employeur, lesquels lui permis de commettre une fraude sans précédent.

Son stratagème était simple. Lors de ses déplacements, il prétextait une envie pressante pour échapper à l’attention de l’auditeur qui l’accompagnait. Il profitait de ce moment d’intimité pour ouvrir l’étui et remplaçait les autocollants gagnants par des autocollants réguliers. Il refermait ensuite l’étui avec l’un des scellés qu’il avait en sa possession.

L’étape suivante consistait à réclamer les prix sans éveiller de soupçon. Il utilisa sa famille et ses amis pour recruter des gens qui payaient des dizaines de milliers dollars pour mettre la main sur des autocollants gagnants.

Le stratagème rapporte gros à Jerome P. Jacobson

Il aurait par exemple offert un autocollant d’une valeur de 200 000 $ à son boucher en échange de 45 000 $ en espèces. Il aurait fait la même offre à son neveu quelques années plus tard. Il a également vendu des pièces de jeu aux membres de son club de voitures, à un homme rencontré à l’aéroport d’Atlanta et même, à un ex-détenu.

Un jour, Jerome P. Jacobson envoya de manière anonyme une pièce de jeu d’un million de dollars à l’hôpital de recherche pour enfants de St Jude, dans le Tennessee. Il aurait posé ce geste non pas par générosité, mais dans l’espoir d’obtenir une peine plus clémente si jamais il se faisait prendre.

Jerome P. Jacobson a poursuivi ses activités illégales tout au long des années 1990. Toutefois, les autorités fédérales ont finalement remarqué des irrégularités. La plupart des gagnants, tout comme Jacobson, vivaient en Géorgie. D’autres vivaient en Floride, soit ou Jacobson avait travaillé comme policier durant quelques années.

Le FBI arrête Jerome P. Jacobson

En 2001, le FBI mit sur écoute Jerome P. Jacobson et quelques gagnants. Ils arrêtèrent finalement Jacobson et sept de ses complices en août 2001. L’enquête se poursuivit et au final, plus de 50 personnes furent reconnues coupables de fraudes et de complot. Cette escroquerie aurait rapporté un total de plus de 24 millions de dollars à ses auteurs.

Jerome P. Jacobson, qui avait 58 ans au moment de son arrestation, a été condamné en 2003 à purger 37 mois de prison et à payer plus de 12,5 millions de dollars en dédommagement. Les recruteurs les plus prolifiques de Jerome P. Jacobson, dont son neveu Mark Schwartz, ont chacun été condamnés à un peu plus d’un an de prison.

Bien que le gouvernement n’ait jamais révélé exactement combien d’argent Jacobson avait récolté dans le cadre de cette fraude, il aurait déclaré lors de son procès qu’il avait volé jusqu’à 60 pièces de jeu gagnantes et qu’il facturait généralement entre 45 000 $ et 50 000 $ par autocollant. Il aurait donc empoché au minimum 2,7 millions de dollars.

McDonalds rétablit le lien de confiance

Cette vaste fraude aura donc privé les clients de McDonald’s de plusieurs millions de dollars en prix, et ce, pendant près d’une décennie. Pour rétablir le lien de confiance, la multinationale annonça qu’elle remettrait 10 millions de dollars répartis entre 55 gagnants choisis au hasard.

De plus, McDonald’s rompu rapidement ses liens d’affaires avec Simon Marketing qui poursuivit le géant de la restauration pour rupture de contrat. L’affaire se serait réglée à l’amiable pour la modique somme de 16,6 millions de dollars. Incapable de se remettre des retombées du scandale, Simon Marketing ferma boutique en 2002.

Le film McMillions

Pour ceux et celles qui souhaitent en savoir plus et bien sachez que HBO a produit une série de six épisodes intitulée « McMillions » (vous pouvez regarder la bande-annonce ci-dessous). De plus, un film serait actuellement en préparation. Ben Affleck et Matt Damon seraient impliqués dans le projet.

Sources :

How the ‘McMillions’ scammers rigged McDonald’s Monopoly game and stole $24 million, cnbc.com, 9 février 2020

 

Liens importants

Cliquez ici pour découvrir un très bon podcast
Cliquez ici pour découvrir un très bon livre
Cliquez ici pour découvrir un très bon conférencier
Cliquez ici pour découvrir un très bon blogue 

Cliquez ici pour me suivre sur Facebook
Cliquez ici pour me suivre sur Twitter
Cliquez ici pour me suivre sur LinkedIn 

Vous souhaitez être avisé dès qu’on nouvel épisode de mon podcast est disponible? Abonnez-vous sans plus tarder!

Apple Podcast : Cliquez ici et ensuite sur le bouton « S’abonner »
Spotify : Cliquez ici et ensuite sur le bouton « Suivre »

Vous pouvez également inscrire votre courriel et votre prénom ci-dessous. Vous recevrez ainsi mon meilleur contenu directement dans votre boîte courriel. En prime, je vous ferai parvenir une surprise, soit un Guide exclusif qui vous explique comment obtenir du succès sur les réseaux sociaux.

* Champs requis

Vous cherchez un
BON CONFÉRENCIER?

Jetez un coup d’œil à mes conférences pour entreprises et organisations! Je m’intéresse particulièrement à l’entrepreneuriat, au marketing, à la psychologie du consommateur et à tout ce qui peut permettre aux entreprises et aux organisations de connaître du succès.

Conférence entreprises : augmenter les ventes
Conférence entreprises : service clientèle
Conférence entreprises : restaurants
Conférence entreprises : réseaux sociaux
Conférence entreprises : freiner processus d'achat
Conférence entreprises : publicité

Vous aimez
LES PODCASTS?

Attrapez vos écouteurs et découvrez AFFAIRES ET MARKETING!

AFFAIRES ET MARKETING est un podcast divertissant et instructif dans lequel je vous présente des histoires inspirantes, des anecdotes et bien évidemment, des conseils pratiques pour réussir en affaires. Cliquez sur une image pour écouter un épisode!

Podcast affaires et marketing - Épisode 14
Podcast affaires et marketing - Épisode 12
Podcast affaires et marketing - Épisode 11
Podcast affaires et marketing - Épisode 10
L'histoire de la Dow : la bière qui tua 20 personnes
Podcast affaires et marketing - Épisode 13
Podcast affaires et marketing | Épisode 1
Podcast affaires et marketing | Épisode 7
Podcast affaires et marketing | Épisode 2
Logo Apple Podcasts
Logo Spotify
Logo Google Podcasts

Vous aimez les
BONNES HISTOIRES?

J’ai écrit plus de 150 articles au cours des dernières années, lesquels ont été consultés plus de 100 000 fois! Conseils, palmarès et exemples de stratégies créatives provenant de partout dans le monde. Voilà ce que je vous propose! Et le plus beau dans tout ça, c’est que je vous offre tous ces articles gratuitement!

Vous cherchez un
BON LIVRE?

Découvrez 7 commandements à respecter, 7 éléments à considérer et 7 étapes à suivre pour concevoir des campagnes publicitaires efficaces qui propulseront votre entreprise. Tous les concepts qui découlent de ce livre sont appuyés par plus d’une centaine d’exemples concrets et d’anecdotes provenant de partout dans le monde.

Livre comment réussir sa pub

Faites comme plus de
45 000 personnes.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux.  

Publié par Jean-François Guitard

Jean-François Guitard est podcasteur, conférencier spécialisé dans les domaines du service à la clientèle, de la vente et du marketing, auteur du livre « Comment réussir sa pub » et responsable d’un département de communication et marketing. Il a mis en place plusieurs initiatives novatrices et coordonné plusieurs campagnes publicitaires d’envergure au fil des années, en plus d’avoir conseillé des dizaines d’entreprises au niveau de leurs stratégies de communication et marketing. Il est également très actif sur les réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn, ou il cumule plus de 15 000 relations, et Twitter, ou plus de 30 000 personnes le suivent. Jean-François Guitard offre ses services comme conférencier partout au Québec et dans les communautés francophones des provinces voisines.

3 réflexions sur “Podcast | E14: La fois ou McDonald’s a été fraudé par « Oncle Jerry »

Laisser un commentaire