École

Papa… Pourquoi les murs de ma classe sont-ils blancs

Une fois de plus, je me fais un plaisir de répondre à une question de ma grande fille Camille qui a onze ans. Cette fois-ci, elle me demande de lui expliquer pourquoi les murs de sa classe sont blancs. Il s’agit d’une excellente question, car le simple fait d’ajouter de la couleur dans une classe peut modifier les comportements et les performances des élèves. Bonne lecture!

Début de la discussion

Camille : Papa… Peux-tu m’expliquer pourquoi les murs de ma classe sont blancs!

Moi : C’est une excellente question Camille, mais je n’ai malheureusement pas la réponse! J’imagine que c’est une question de budget!

Camille : Moi je déteste le blanc! L’école serait plus intéressante si les murs de ma classe étaient colorés!

Moi : Tu soulèves un bon point, car le blanc, tout comme le noir et le brun, n’aide en rien les enfants à se concentrer et encore moins à être créatifs.

Camille : Ça l’aide seulement à s’endormir!

Moi : Disons que les écoles auraient avantage à peindre les murs des classes de différentes couleurs. Par exemple, l’orange améliore les comportements sociaux alors que le bleu stimule l’imaginaire.

Camille : Moi je peindrais tous les murs en bleu!

Moi : Oui, mais attention, car le bleu a également le défaut de distraire!

Camille : Comment ça?

Moi : Étant donné qu’il stimule l’imaginaire, il a pour effet de nous entraîner dans la lune! Il serait donc souhaitable de choisir la couleur des classes en fonction de la matière enseignée! Le bleu serait par exemple la couleur par excellence pour les arts plastiques.

Camille : Crois-tu que les couleurs pourraient nous aider à avoir de meilleurs résultats?

Moi : Probablement! On sait que les couleurs ont une incidence directe sur notre mémoire. Pour ceux qui doivent apprendre leurs leçons, la couleur améliore l’apprentissage de 55 à 78 %. Mieux! On n’apprend pas par cœur bêtement : la couleur nous aide à comprendre. Elle augmente la compréhension de 73 %.

Camille : Ça vient d’où ces chiffres-là papa?

Moi : Ça vient du livre de Jean-Gabriel Causse qui a pour titre « L’étonnant pouvoir des couleurs ».

Camille : Il en sait des choses ce Jean-Gabriel Causse! Il devrait être responsable de la peinture à mon école!

Moi : Il en sait effectivement beaucoup sur l’impact des couleurs! Disons que nos gouvernements et nos directions d’écoles auraient avantage à lire son livre.

Camille : Il pourrait également lire ton livre!

Moi : Tu parles surement de l’excellent livre qui a pour titre « Comment réussir sa pub » et qui est disponible sur Amazon!

Camille : Papa… Tu as écrit seulement un livre, donc oui je parle bien de celui-là!

Moi : Ok! Je voulais juste être certain 😉

Camille : À part les couleurs, est-ce qu’on pourrait modifier d’autres éléments dans ma classe pour rendre l’école encore plus intéressante?

Moi : Certainement! On pourrait modifier le mobilier, c’est-à-dire les chaises et les pupitres!

Camille : Ça serait une très bonne idée, car ce n’est pas très confortable!

Moi : C’est vrai! Voilà pourquoi certains professeurs tentent de nouvelles approches.

Camille : Comme quoi?

Moi : Par exemple, l’an dernier, une professeure qui a comme nom Marie-Ève Gagné a remplacé les pupitres dans sa classe par des fauteuils, un divan, des coussins et une table basse. Ce changement est bénéfique selon elle, car le sentiment d’appartenance chez ses étudiants est beaucoup plus élevé.

Camille : C’est super! Moi je prendrais toujours le divan!

Moi : Pas dans sa classe, parce que madame Gagné a établi certaines règles : Aucun n’élève n’a le droit de monopoliser une place toute la semaine et l’enseignante se garde le droit de changer un élève de place s’il se comporte mal ou n’arrive pas à terminer son travail.

Camille : Existe-t-il d’autres approches intéressantes?

Moi : Oui! Les vélos-pupitres!

Camille : Les QUOI!?

Moi : Les vélos-pupitres! C’est un orthopédagogue québécois du nom de Mario Leroux qui a inventé ce produit. Les jeunes peuvent pédaler assis à un pupitre pour une période de 15 à 20 minutes. Ces appareils permettraient aux enfants hyperactifs de mieux se concentrer.

Camille : J’en veux un!

Moi : Tu vas devoir convaincre la directrice de ton école de dépenser 1 650 $.

Camille : On a juste à vendre du chocolat! Ça fait seulement 330 barres à 5 $.

Moi : Donc une douzaine de barres par enfant!

Camille : Papa?

Moi : Oui Camille, je vais t’acheter du chocolat!

Camille : Merci papa!

Published by

Jean-François Guitard

Jean-François Guitard est un passionné de communication et surtout, de marketing qui tente d’éduquer les entreprises sur les bonnes pratiques à adopter pour obtenir des résultats. Il offre des conseils personnalisés à une dizaine d’entreprises annuellement dans le cadre de son travail de responsable des communications et est appelé à prononcer des conférences lors de divers événements. Il est également l’auteur du livre Comment réussir sa pub qui est disponible en versions papier et numérique sur Amazon.

Qu'en pensez-vous?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s