Un environnement attrayant

Offrez un environnement visuel attrayant

On estime que 80 % de l’information que nous absorbons passe par nos yeux. Les entreprises ont donc intérêt à offrir un environnement visuel attrayant. Un élément à considérer est sans contredit l’éclairage.

La lumière peut, en effet, jouer un rôle important au niveau de la perception des gens. Par exemple, un éclairage aux néons peut donner une impression de bas de gamme alors que plusieurs points d’éclairage vont donner une image de prestige.

La couleur est également à considérer puisqu’elle serait capable de modifier nos émotions et d’influencer nos états d’âme. Utilisé en trop grande quantité, le jaune peut, par exemple, créer de l’anxiété. Le bleu peut, quant à lui, avoir un effet négatif sur l’appétit alors que le rouge peut augmenter la pression sanguine et les battements du cœur.[i]

Il est cependant important de mentionner que les hommes et les femmes n’apprécient pas nécessairement les mêmes couleurs. Par exemple, les hommes détestent généralement le mauve alors que la plupart des femmes l’apprécient. Sachez également que les hommes préfèrent généralement les couleurs vives alors que les femmes préfèrent les couleurs douces.

La perception des gens peut également varier selon les cultures. Par exemple, le blanc est associé à la pureté et au mariage en occident alors qu’il est associé au deuil dans certains pays comme la Chine.

La propreté des lieux est un autre aspect à considérer. En 2013, on m’offrit gracieusement une suite dans un hôtel dans le cadre d’un congrès. J’étais très emballé jusqu’à ce que j’arrive devant la porte de ma chambre. Le tapis était taché à plusieurs endroits et de la vaisselle jonchait le sol.

Je n’étais même pas entré que je remettais en doute la propreté de ma chambre. Je me disais que si les préposés avaient omis de nettoyer un aspect aussi apparent et bien ils avaient sûrement dû tourner les coins ronds à l’intérieur. Avaient-ils désinfecté la toilette ? Avaient-ils changé mes draps ?

L’ex-PDG de coke, Robert Woodruff, n’aurait probablement jamais toléré une telle situation. La propreté était pour lui une valeur fondamentale, comme le démontre l’anecdote suivante datant des années 1920.

« Le patron visite une usine et découvre, dans un coin, du sirop renversé autour duquel tournent les insectes. Il en fait la remarque à l’embouteilleur qui jure alors qu’il va, « dès demain », procéder à l’évacuation des déchets. Woodruff met alors son cigare à la bouche, regarde l’industriel dans les yeux et lui dit calmement : « Quand vous êtes sale, vous vous nettoyez tout de suite, n’est-ce pas? » Le message était clair. »[ii]

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez Les bonnes odeurs font vendre

[i] Décormag, La psychologie des couleurs 
[ii] Didier Nourisson, La saga Coca-Cola, 2008, page 109

Publié par

Jean-François Guitard

Jean-François Guitard est un passionné de communication et surtout, de marketing qui tente d’éduquer les entreprises sur les bonnes pratiques à adopter pour obtenir des résultats. Il offre des conseils personnalisés à une dizaine d’entreprises annuellement dans le cadre de son travail de responsable des communications et est appelé à prononcer des conférences lors de divers événements. Il est également l’auteur du livre Comment réussir sa pub qui est disponible en versions papier et numérique sur Amazon.

Laisser un commentaire