L’abeille sur les boîtes de Cheerios est portée disparue!

#RamenonsLesAbeilles

Plusieurs scientifiques s’inquiètent de la diminution des colonies d’abeilles à travers le monde, car leur disparition aurait un impact catastrophique sur l’agriculture. Certains estiment même que cette situation pourrait mettre en péril la survie de l’espèce humaine.

Au Canada, la marque de céréales Cheerios, qui arbore une abeille prénommée « Buzz » sur ses emballages, a décidé d’agir en incitant les gens à planter 35 millions de fleurs sauvages, car ces dernières favorisent une saine population d’abeilles.

Les gens peuvent se procurer gratuitement des semences via le site web http://www.ramenonslesabeilles.ca créé spécifiquement pour l’occasion. Ce dernier contient également une multitude d’informations sur les abeilles.

On n’y apprend notamment qu’une seule once de miel contient assez d’énergie pour permettre à une abeille de faire le tour du monde ou encore que l’abeille est le seul insecte qui produit de la nourriture consommée par les humains.

Pour appuyer son offensive, Cheerios a lancée le hashtag #RamenonsLesAbeilles. Elle a également retiré de ses emballages de céréales au miel la célèbre mascotte « Buzz » en plus d’avoir produite la vidéo ci-dessous.

Publié par Jean-François Guitard

Jean-François Guitard est podcasteur, conférencier spécialisé dans les domaines du service à la clientèle, de la vente et du marketing, auteur du livre « Comment réussir sa pub » et responsable d’un département de communication et marketing. Il a mis en place plusieurs initiatives novatrices et coordonné plusieurs campagnes publicitaires d’envergure au fil des années, en plus d’avoir conseillé des dizaines d’entreprises au niveau de leurs stratégies de communication et marketing. Il est également très actif sur les réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn, ou il cumule plus de 15 000 relations, et Twitter, ou plus de 30 000 personnes le suivent. Jean-François Guitard offre ses services comme conférencier partout au Québec et dans les communautés francophones des provinces voisines.

Laisser un commentaire