Qui a inventé le Père Noel

Papa… Qui a inventé le Père Noël

Qui a inventé le Père Noël? C’est la question que ma fille de onze ans ma récemment posée! Je lui offre une réponse dans ce texte tout en lui expliquant quelques-unes des techniques qu’utilisent les grandes entreprises pour nous faire dépenser davantage à l’occasion des Fêtes. Je vous souhaite une bonne lecture, mais surtout, un très joyeux Noël ainsi qu’une année 2017 remplie de joie, d’amour et de santé!

Début de la discussion

Camille : Papa, peux-tu me dire qui a inventé le Père Noël?

Moi : QUOI!? Tu veux dire que le Père Noël n’existe pas pour vrai?

Camille : Papa, j’ai 11 ans! Je sais très bien que le Père Noël n’existe pas!

Moi : Ok! J’avoue! Le Père Noël à été inventé en 1821 par un pasteur américain du nom de Clément Clarke. Ce dernier a écrit un conte de Noël pour ses enfants dans lequel on trouve le personnage mythique.

Camille : 1821!!

Moi : Oui! Mais c’est deux ans plus tard que le Père Noël fut popularisé.

Camille : Comment ça?

Moi : Le 23 décembre 1823, le journal Sentinelle de New York publia le récit de monsieur Clarke. Il fut ensuite traduit en plusieurs langues et diffusé à travers le monde.

Camille : Wow! Le Père Noël est donc âgé de près de 200 ans!

Moi : Oui! Mais l’histoire ne s’arrête pas là!

Camille : Qu’est-ce que tu veux dire?

Moi : C’est à la compagnie Coca-Cola que l’on doit le Père Noël comme nous le connaissons aujourd’hui!

Camille : Coca-Cola!?

Moi : Oui! En 1931, la société pris la décision de s’approprier le Père Noël! Elle le redessina en lui ajoutant un gros ventre, une longue barbe blanche, une tuque rouge et autres caractéristiques que l’on connait aujourd’hui.

Camille : Pourquoi?

Moi : Coca-Cola cherchait un moyen d’inciter les gens à consommer ses produits durant la saison morte. Le Père Noël représentait la solution idéale puisqu’il permettait de cibler et de fidéliser tant les adultes que les enfants. À partir de ce moment, le Père Noel allait porter les couleurs de l’entreprise, soit le rouge et le blanc, tout en arborant une bouteille de Coca-Cola à la main, et ce, partout à travers le monde! Plusieurs autres entreprises ont ensuite imité Coca-Cola en utilisant le Père Noël pour promouvoir leurs produits.

livre-publicite-marketing

Camille : Quel genre de produits?

Moi : Pratiquement tous les produits, même des cigarettes à l’époque ou celles-ci n’étaient pas considéré dangereuse pour la santé!

Camille : Coca-Cola et les grandes entreprises se sont donc approprié cette fête pour augmenter leurs ventes!

Moi : Et oui! Noël est devenu au fil du temps une fête commerciale. Les Québécois et les Québécoises vont d’ailleurs dépenser en moyenne 230$ par enfant pour leurs cadeaux cette année.

Camille : En moyenne? Ça veut dire que je risque d’en recevoir plus!!

Moi : Ou moins 😉

Camille : Papa!

Moi : Tu auras la réponse le 24 décembre!

Camille : Mais papa… Comment les entreprises font pour faire dépenser davantage les gens?

Moi : Premièrement, la promotion de la fête de Noël débute maintenant beaucoup plus tôt qu’il y a une trentaine d’années. Lorsque j’étais enfant, le Père Noël arrivait dans les centres commerciaux au début du mois de décembre alors qu’il arrive aujourd’hui un mois plus tôt. Il en va de même avec les décorations et la musique associée à Noel.

Camille : Et qu’est-ce que ça change?

Moi : Les gens débutent leurs achats plus tôt et risquent ainsi de dépenser davantage. Prenons l’exemple de la musique. En 2014, la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN), en collaboration avec Léger Recherche Stratégie Conseil, a mené un sondage afin d’en apprendre davantage sur l’impact de la musique de Noël. Plus du tiers (38 %) des répondants ont affirmé que le fait d’entendre de la musique des fêtes en magasin ou à la radio leur rappelle qu’il est temps de commencer leurs achats de cadeaux.

Camille : Les entreprises utilisent-elles d’autres astuces?

Moi : Oui, plusieurs autres! Elles ont par exemples créées des événements, comme le Black Friday ou le Cyber Monday. Les entreprises offrent d’importants spéciaux, et ce, un mois avant l’événement. Elles font de même entre Noël et le jour de l’An ainsi qu’en début d’année! Bref, trois occasions ou l’on incite les consommateurs à dépenser en leur présentant des aubaines auxquelles il est difficile de résister.

Camille : Elles ont plus d’un tour dans leur sac!

danger

Moi : Oui! Certaines vont même jusqu’à contrôler les stocks afin de créer de la rareté!

Camille : Qu’est-ce que tu veux dire?

Moi : Dans son livre Influence et manipulation, Robert Cialdini explique que certaines grandes entreprises de jouets créent une forte demande avant les Fêtes à l’aide de campagnes publicitaires. Toutefois, elles n’approvisionnent pas suffisamment les magasins de façon délibérée.

Camille : Pourquoi?

Moi : Puisque les parents ne trouvent pas les jouets en magasin, ils les remplacent par autre chose de valeur égale. Une fois Noël passé, les fabricants de jouets relancent la publicité afin d’éveiller l’ardeur des enfants à réclamer le jouet. Se sentant coupables, les parents se rendent en magasin et font l’achat du jouet qu’ils avaient promis à leur enfant. Cette stratégie permet aux entreprises de stimuler leurs ventes en janvier et février.

Camille : La publicité joue donc un rôle important?

Moi : Oui! Les entreprises dépenses des fortunes pour influencer les gens. Même les humoristes se sont mis de la partie depuis quelques années!

Camille : Les humoristes?

Moi : Oui! L’achat de billets de spectacles à Noël peut représenter jusqu’à 40 % des ventes annuelles. Voilà pourquoi plusieurs d’entre eux développent des concepts publicitaires originaux depuis quelques années à l’occasion des Fêtes.

Camille : Moi je trouve que celui qui développe les meilleurs concepts est François Bellefeuilles!

Moi : J’avoue qu’il est très drôle!

Camille : Papa?

Moi : Oui Camille?

Camille : Peux-tu me dire qui a inventé la Fée des dents?

Moi : Une autre fois peut-être!


SOURCES :

La saga Coca-Cola, Didier Nourisson, 2008
Influence et manipulation, Robert Cialdini, 2004

Publié par

Jean-François Guitard

Jean-François Guitard est un passionné de communication et surtout, de marketing qui tente d’éduquer les entreprises sur les bonnes pratiques à adopter pour obtenir des résultats. Il offre des conseils personnalisés à une dizaine d’entreprises annuellement dans le cadre de son travail de responsable des communications et est appelé à prononcer des conférences lors de divers événements. Il est également l’auteur du livre Comment réussir sa pub qui est disponible en versions papier et numérique sur Amazon.

Leave a Reply