Qui a inventé le Père Noel

Papa… Qui a inventé le Père Noël

Qui a inventé le Père Noël? C’est la question que ma fille de onze ans ma récemment posée! Je lui offre une réponse dans ce texte tout en lui expliquant quelques-unes des techniques qu’utilisent les grandes entreprises pour nous faire dépenser davantage à l’occasion des Fêtes. Je vous souhaite une bonne lecture, mais surtout, un très joyeux Noël ainsi qu’une année 2017 remplie de joie, d’amour et de santé! Lire la suite de « Papa… Qui a inventé le Père Noël »

Épicerie

Papa… pourquoi ça coûte plus cher quand je viens à l’épicerie avec toi

Dans cet article, je tente d’expliquer à ma fille de onze ans pourquoi l’épicerie coûte plus cher lorsqu’elle vient avec moi. Vous serez surpris d’apprendre les différentes techniques marketing utilisées par les entreprises pour influencer nos enfants, et par conséquent, pour nous faire dépenser davantage! Cet article fait suite à Papa… pourquoi j’aime autant McDonald’s et Papa… pourquoi je ne peux pas ouvrir un compte Facebook. Lire la suite de « Papa… pourquoi ça coûte plus cher quand je viens à l’épicerie avec toi »

Comment créer une publicité

Comment créer une publicité efficace

On estime qu’environ 90 % des publicités n’atteignent pas leur objectif fondamental, soit d’inciter les consommateurs à considérer un produit, un service ou une idée. On peut donc affirmer que des centaines de millions de dollars sont dépensés inutilement au pays chaque année en publicité. J’ai décidé d’agir en écrivant un livre qui a comme objectif d’éduquer les entreprises et de leur montrer comment créer des publicités efficaces. Lire la suite de « Comment créer une publicité efficace »

Coimment devenir millionnaire

Comment devenir millionnaire rapidement

Le Canada compte actuellement 321 000 millionnaires, soit un ratio de 8,9 personnes sur 1 000. Il s’agit donc d’un club sélect dont plusieurs rêvent de faire partie. Dans le présent article, je vais vous partager quelques astuces qui pourraient vous permettre de devenir millionnaire.

conseil #1 pour devenir millionnaire : fréquentez Les casinos

Vous pouvez évidemment prendre l’ensemble de vos économies et tentez le tout pour le tout au casino. Si vous optez pour cette option, je vous recommande de jouer à la roulette russe, puisque vous avez près de 50 % de chance de doubler votre argent en misant sur le rouge ou le noir. Toutefois, vous avez également 50 % de chance de perdre ce que vous aurez pris une vie à amasser.

Le problème est que si vous gagnez une fois, vous vous direz probablement pourquoi ne pas risquer une dernière mise puisque la chance est avec moi. Si vous perdez, vous voudrez tenter une dernière mise afin de récupérer le montant perdu en vous jurant que ce sera ensuite terminé. Bref, fréquenter les casinos dans l’optique de devenir millionnaire est un jeu dangereux.

Bien évidemment, certains vous diront qu’il est possible de déjouer le système en comptant les cartes au Black Jack ou encore, en identifiant une faille dans les appareils de loterie vidéo.

Certaines personnes ont effectivement réussi à déjouer le système, comme ce groupe d’Allemands qui a découvert une combinaison de touches leur permettant d’empocher le gros lot à tous coups. Leur stratagème leur aurait permis d’empocher la modique somme de 10 millions d’euros.

Sachez cependant que cette façon de faire est illégale et qu’elle est considérée comme de la fraude. Tricher au casino peut donc vous exposer à de sérieux ennuis.

conseil #2 pour devenir millionnaire : jouer à La loterie

La loterie est une autre option. Un itinérant hongrois, nommé Laslo Andraschek, a par exemple vidé ses poches pour se procurer un billet de loterie en 2013. Il empocha la somme de 1,7 million de livres, soit environ 3 millions de dollars canadiens.

Certains croient augmenter leur chance de devenir millionnaire en faisant l’achat d’un grand nombre de billets pour le même tirage.  À cet effet, je me rappelle avoir lu l’histoire d’un homme qui avait utilisé l’argent de la vente de sa propriété pour acheter pour plus de 40 000 $ de billets de loterie. Au final, il aura tout perdu, puisqu’aucun de ses billets ne s’est avéré gagnant.

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Dan Pou, un animateur du FM93. Ce dernier s’est rendu dans le Maine en 2014 afin de participer à la folie de la loterie Powerball, dont le gros lot était estimé à plus de 1,5 milliard de dollars.

Au total, Dan Pou acheta pour plus de 14 400 $ US de billets de loterie pour quelque 2 891 auditeurs. Pour votre information, aucun des billets ne détenait la combinaison gagnante.

livre-publicite-marketing

Les gagnants d’importants lots ont souvent une explication. Certains croient par exemple que c’est l’œuvre d’un être suprême, comme cette femme originaire de la Guadeloupe qui remporta le gros lot de 11 millions de dollars à la loterie française en 2014. Elle déclara au Figaro s’être dit la chose suivante en sortant de l’Église : « Je viens de prier, je vais peut-être gagner quelque chose! »

D’autres ont des rituels bien précis, comme Richard Lustig qui a gagné sept fois à la loterie américaine Power Balls, dont un lot de 550 millions de dollars. Ce dernier ne croit pas au hasard et est persuadé qu’il possède une méthode infaillible pour remporter la mise. Voici d’ailleurs quelques-uns de ses conseils :

« Choisissez vos numéros au lieu de laisser la machine le faire pour vous. Faites des recherches et regardez si vos numéros ont déjà été tirés, puis sélectionnez dix séries de chiffres et gardez-les tant que vous continuerez à jouer ou à acheter des billets. Enfin, achetez autant de billets que vous pourrez, jouez toujours les mêmes numéros, et ne choisissez jamais ses numéros à la hâte. »

Le problème est que des millions de personnes prient chaque semaine ou exécutent les mêmes rituels, et ce, sans succès. C’est comme pour l’horoscope! Des centaines de millions de personnes partagent le même signe. Il est donc normal que des prédictions se produisent à l’occasion.

En ce qui me concerne, la loterie repose tout simplement sur le hasard. D’ailleurs, Loto-Québec précise sur son site Web que nous avons 1 chance sur 28 633 528 de remporter le gros lot du loto Max avec une participation. Par conséquent, vos chances de devenir millionnaire grâce à la loterie sont relativement faibles.

conseil #3 pour devenir millionnaire : essayez Les techniques illégales

Plusieurs techniques illégales peuvent vous permettre de devenir millionnaire rapidement. Il y a évidemment tout ce qui touche de près ou de loin à la vente de drogue, la prostitution et le vol.

Vous pouvez également tenter de mettre sur pied une entreprise frauduleuse, comme l’a si bien fait Vincent Lacroix avec Norbourg. Lacroix a fraudé plus de 9 200 investisseurs entre 1998 et 2005 pour un montant total de 130 millions de dollars.

La référence en matière de fraudes est cependant Bernard Madoff. Celui qu’on surnomme « l’escroc du siècle » a mis en place un système pyramidal évalué à plus de 170 milliards de dollars.

La secte est une autre option. Cette technique consiste à persuader des gens vulnérables à adopter des croyances et un mode de vie. En plus de flouer les gens, vous bénéficierez d’une exemption de taxes telles que le prévoit la loi québécoise.

Par exemple, la branche canadienne de l’Ordre des esséniens n’a payé aucune taxe municipale en 2013 pour son domaine situé à Cookshire-Eaton, alors que ce dernier est évalué à 2,9 millions de dollars.

Le Web offre également de belles opportunités. Vous pouvez usurper l’identité d’une personne ou d’une entreprise pour piéger les gens ou créer un logiciel malveillant qui vous permettra de mettre la main sur des informations confidentielles, comme des numéros de carte de crédit.

Artem Vaulin a pour sa part choisi de créer une plateforme de partage de fichiers qui permettait de télécharger, de façon illégale, des vidéos, des films, des jeux et des chansons. KickAss Torrents attirait plus de 50 millions de visiteurs par mois, ce qui en faisait l’un des sites Internet le plus visités au monde.

Toutes ces techniques risquent de vous amener tout droit en prison. Il est important de comprendre qu’il est pratiquement impossible de tromper tout le monde tout le temps, comme l’explique si bien cette citation de l’ancien président des États-Unis Abraham Lincoln :

Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.

Reprenons les exemples précédents. Vincent Lacroix a vécu dans le luxe et l’abondance jusqu’en 2005, année ou des policiers de la GRC et des représentants de l’Autorité des marchés financiers (ATM) ont perquisitionné ses bureaux.

danger

Lacroix fut d’abord déclaré coupable de 51 chefs d’accusation au terme du procès que lui intenta l’ATM. Il reçut finalement une peine de prison de cinq ans moins un jour. Deux ans plus tard, il fût condamné à une peine de prison supplémentaire de treize ans au terme d’un procès pénal.

Bernard Madoff a été condamné à 150 ans de prison. Il déclara : « Quand j’ai commencé à frauder, je savais que ce que je faisais était mal, criminel même. Je pensais en finir vite avec ce schéma de Ponzi et être capable de m’en extraire avec mes clients. Finalement, cela s’est révélé impossible, et au fil des années j’ai réalisé qu’un jour viendrait où je serai arrêté. »

Quant à Vaulin, il a été arrêté en Pologne en juillet 2016 et fait face à d’importantes accusations, dont deux pour violation criminelle des droits d’auteur, une pour blanchiment d’argent et une pour complot visant à violer des droits d’auteurs.

conseil #4 pour devenir millionnaire : travaillez avec acharnement

Le meilleur moyen de faire partie du club sélect des millionnaires est de travailler avec acharnement, comme l’a fait Cora Tsouflidou, fondatrice des restaurants Cora Déjeuners. Voici d’ailleurs un extrait d’un texte écrit par la biographe et chercheuse associée à la Chaire de leadership Pierre-Péladeau (HEC Montréal).

« Née à Caplan, en Gaspésie, dans une famille modeste, Cora Mussely voulait devenir écrivaine, mais la vie en a décidé autrement. Enceinte à 20 ans, elle épouse le père de son enfant à naître, un immigrant grec, issu d’un milieu familial ultra traditionnel. Bientôt mère de trois enfants, elle se retrouve dans un cul-de-sac d’où elle ne sortira qu’après 13 ans d’un mariage malheureux, le jour où elle trouve le courage de quitter un mari violent.

Désormais, elle est seule responsable de ses trois enfants adolescents. Femme au foyer depuis son mariage, elle se dit que la seule chose qu’elle sait faire, c’est la cuisine. Avec l’aide de son père, elle acquiert à Montréal un petit restaurant de quartier bien placé, qu’elle revend avec profit neuf mois plus tard. Elle s’installe à Laval avec ses enfants et décroche un emploi de gérante du soir dans un grand restaurant des environs.

Anxieuse de sortir sa famille de l’insécurité financière, elle multiplie les heures, à telle enseigne qu’elle s’épuise au travail. Après une période de convalescence forcée et de remise en question fondamentale, elle se met à nouveau à la recherche d’un petit restaurant, une formule qui l’avait bien servie auparavant.

Elle convainc un vieux restaurateur grec de lui vendre son petit restaurant sur Côte-Vertu. Ce sera le premier établissement nommé Chez Cora Déjeuners. Elle a 40 ans.  Le succès est au rendez-vous. À force d’économies durement amassées, elle ouvre un autre restaurant, puis un autre, et un autre… pour parvenir à la tête d’un réseau de franchises Cora Déjeuners qui compte aujourd’hui 131 établissements répartis partout au Canada. »

À moins d’être vraiment chanceux, ou d’opter pour des moyens illégaux, la seule façon de devenir millionnaire consiste à mettre l’épaule à la roue. Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, a travaillé pendant des années à perte avant de finalement dégager des profits.

Ellon Musk, le fondateur de Tesla, a frôlé la faillite, tout comme les Légers qui ont fondé les Rôtisseries St-Hubert. Steve jobs, le fondateur d’Apple, a débuté ses activités dans un garage, tout comme Bill Gates, le fondateur de Microsoft.

Tous ces gens ont connu des échecs, ont surmonté des épreuves et ont sacrifié de nombreuses choses pour parvenir à leurs fins. Bref, ils ont fait en sorte que tout cela arrive.

Trois choix s’offrent maintenant à vous : Continuer d’envier les autres, choisir la facilité et courir le risque de tout perdre ou bien vous inspirez des meilleurs et mettre l’épaule à la roue.

 

Comment faire plus pourboire

Pourboires : 5 conseils qui vous permettront de faire gonfler le montant des pourboires qu’on vous laisse

Le montant des pourboires laissé en échange d’un service peut grandement varier d’un individu à l’autre. Tout comme il peut varier en fonction de l’approche de la personne qui le reçoit. Dans le présent article, je vais vous présenter différentes astuces qui devraient vous permettre d’augmenter la valeur des pourboires qu’on vous laisse.

Conseil #1 : Mesdames, portez du rouge!

La couleur peut influencer le comportement des gens. Par exemple, dans son excellent livre « l’étonnant pouvoir des couleurs », Jean-Gabriel Causse explique que quand une auto-stoppeuse est habillée en rouge, il y a près de deux fois plus de chances qu’un automobiliste (mâle) s’arrête.

Tout comme il a été démontré qu’une serveuse de restaurant qui est habillée en rouge sera gratifiée par de plus généreux pourboires. Pourquoi? Tout simplement parce que le rouge est la couleur du désir et par conséquent, elle représente une arme de séduction redoutable pour les femmes!

Quant à vous messieurs, sachez qu’un uniforme de couleur rouge ne pourra guère vous aider a augmenter la valeur des pourboires qu’on vous laisse. En effet, monsieur Casse mentionne que vous ne plairez pas plus avec du rouge qu’avec une autre couleur.

Conseil #2 : Touchez (respectueusement) les gens!

Dans son livre « Psychologie du consommateur : pour mieux comprendre comment on vous influence », Nicolas Guéguen fait référence à une recherche menée en Israël par Hornik (1992). Ce dernier a mesuré auprès de couples dinant dans un restaurant l’impact du contact tactile d’un serveur.

livre-publicite-marketing

À la fin du repas, le serveur s’assurait que tout s’était bien déroulé et se débrouillait pour toucher le bras de l’une des personnes pendant une seconde. La moyenne du pourboire laissé par les gens touchés a atteint 17,68  % contre 14,5 % pour les gens qui n’ont pas été touchés.

Guéguen ajoute que le fait de toucher l’avant-bras, l’épaule ou la main du client se répercute sur le montant des pourboires. Soyez cependant prudent avec cette astuce, car toucher maladroitement les gens peut rapidement être mal interprété et se retourner contre vous.

Conseil #3 : Soyez aimable et surtout… souriez!

Tidd et Lockard ont quant à eux mené une expérience en 1978 dans un bar chic. Pour la moitié des clients, la serveuse apportait la commande en arborant un très léger sourire. Pour le deuxième groupe, la serveuse arborait plutôt un large et généreux sourire.

Résultats, le pourboire laissé par les clients ayant reçu un large sourire était deux fois plus élevé que celui laissé par l’autre groupe d’individus. Chez les hommes, le montant moyen du pourboire consenti était trois fois plus important lorsque la commande était servie avec un large sourire.

Conseil #4: Faites gonfler la facture

Le pourboire qu’on laisse est souvent déterminé en fonction d’un pourcentage préétabli. En restauration, la norme est habituellement de 15% pour un service aux tables. Conséquemment, plus le montant de la facture sera élevé, plus le pourboire risque d’être important.

Malheureusement, beaucoup de gens qui travaillent en restauration se contentent de prendre les commandes de leurs clients et omettent de proposer un apéritif, une entrée ou un digestif qui permettraient de gonfler la facture.

À titre d’exemple, disons que vous servez 60 personnes par jour et que vous proposez systématiquement une bière de format 341 ml à 4 $. Si 20 % acceptent, vous aurez vendu douze bières dans votre journée, soit des ventes additionnelles de 48 $.

Si on multiplie se montant par 240 jours, soit l’équivalent d’une année de travail, on obtient 11 520 $, ce qui équivaut à 1 728 $ en pourboires additionnels (15 % de 11 520 $). Faites le même calcul pour les entrées, le café et les desserts et vous arriverez à plusieurs centaines de dollars additionnels qui pourraient se retrouver dans vos poches.

Notez que pour être efficace, cette approche nécessite que vous proposiez des choix spécifiques. Ainsi, remplacez la phrase « Allez-vous prendre quelque chose à boire ? » par « Est-ce que je peux vous offrir notre nouvelle bière rousse en promotion à 4 $ ? ».

Conseil #5 : Offrez un service hors pair

Finalement, la meilleure façon d’obtenir de plus gros pourboires consiste à offrir un service à la clientèle hors pair, c’est-à-dire de traiter chacun des clients comme s’ils étaient vos invités personnels.

Soyez poli et courtois, remplissez les verres d’eau fréquemment, informez-vous de la qualité du repas, offrez du papier et des crayons à colorier aux enfants, mais surtout, soyez a l’écoute des gens et tenter de répondre positivement à leurs demandes dans la mesure du possible.

En ce sens, éviter les phrases du genre « C’est contre la politique de la maison » ou « Ce n’est pas possible ». Mentionnez plutôt que vous allez vérifier et faites en sorte que les gens aient l’impression que vous avez tenté l’impossible pour les satisfaire.

danger

En complément

Sur son site web, aXess, qui est spécialisé dans les sciences du comportement, fait référence à quelques études additionnelles qui nous fournissent des astuces supplémentaires pour augmenter la valeur des pourboires. Je vous en présente deux en complément d’information :

  • Stillman et Hensley (1980) ont montré qu’une fleur dans les cheveux d’une serveuse augmentait significativement les pourboires qu’elle recevait ;
  • Guéguen et al. (2000) ont quant à eux montré que le fait de dessiner un soleil sur l’addition mène d’une part à augmenter le nombre de personnes laissant un pourboire (37,7% avec le dessin contre 20,7% sans le dessin), et d’autre part à augmenter la somme laissée par les clients.

En conclusion

Mettre en application ces quelques principes vous permettra d’augmenter la valeur de vos pourboires tout en offrant une expérience satisfaisante à vos clients. Ces derniers seront plus enclins à revenir fréquemment et feront la promotion de l’établissement auprès de leur entourage, ce qui attirera davantage de clients et par conséquent, augmentera le potentiel en matière de pourboire.

 

Dangers Facebook

Papa… pourquoi je ne peux pas ouvrir un compte Facebook

J’ai récemment publié un texte ayant pour titre Papa… pourquoi j’aime autant McDonald’s. Cette fois-ci, je partage avec vous une discussion entre ma fille et moi à propos de Facebook. Je tente ainsi de lui faire comprendre pourquoi elle ne peut pas ouvrir de compte avant l’âge de 13 ans. En espérant que ce texte sensibilisera les enfants, mais également les parents aux dangers de Facebook. Lire la suite de « Papa… pourquoi je ne peux pas ouvrir un compte Facebook »